La FTC attaque TikTok : protection des enfants au cœur du débat

FTC attaque TikTok

Une plainte qui fait trembler le géant des réseaux sociaux

La Federal Trade Commission (FTC) a récemment transmis une plainte au ministère de la Justice américain (DoJ) concernant les pratiques de confidentialité de TikTok vis-à-vis des mineurs. Cette action est le résultat d’une enquête prolongée menée par la FTC sur les politiques de confidentialité et de sécurité de l’entreprise. Lina Khan, présidente de la FTC, a déclaré que l’enquête avait mis en lumière des violations potentielles de la loi sur la protection de la vie privée des enfants en ligne (COPPA).

Il est important de noter que cette transmission de plainte survient après un règlement de confidentialité de 2019 lié à Musical.ly, une application acquise par ByteDance et rebaptisée plus tard TikTok. La FTC a également exploré d’autres violations potentielles de la COPPA, bien que les détails spécifiques de ces conclusions restent encore flous.

La décision de la FTC de rendre publique cette transmission est inhabituelle, mais l’agence a jugé cette mesure nécessaire dans l’intérêt public. Cette action devrait accroître encore plus la pression sur TikTok, qui fait également face à une éventuelle interdiction sur le sol américain. Les législateurs et les responsables politiques américains n’ont cessé d’exprimer leurs préoccupations concernant les risques que posait TikTok pour la sécurité nationale en raison des liens de l’éditeur ByteDance avec la Chine; les risques liés aux mineurs n’ont fait qu’aggraver un dossier déjà bien mal engagé.

TikTok : les autorités américaines portent plainte pour violations potentielles de la vie privée des enfants

La Commission fédérale du commerce (FTC) des États-Unis suspecte le réseau social de ne pas obtenir le consentement des parents avant de collecter les données des utilisateurs de moins de 13 ans. Cette plainte intervient après que TikTok a été condamné en 2019 à verser une amende de 5,7 millions de dollars pour une affaire similaire. Le régulateur reprochait à TikTok d’avoir collecté, sans accord parental, les données de millions de jeunes âgés de moins de 13 ans. À ce jour, il s’agit de la plus haute amende délivrée par la commission dans une affaire concernant la vie privée des enfants.

TikTok avait promis de porter le nombre de ses modérateurs de 6000 à 10 000 personnes. Cependant, il semble que cette première sanction n’a pas abouti à un véritable contrôle parental de la part de TikTok, ce qui pourrait expliquer la décision de la commission de rendre publique sa plainte.

Une menace d’interdiction plane sur TikTok

Le réseau social, qui compte 170 millions d’utilisateurs aux États-Unis, est déjà sous le coup d’une enquête du Congrès. Le Congrès cherche à découvrir si les données des Américains, de façon générale, sont consultées illégalement par le gouvernement chinois. TikTok nie cette allégation.

Le 24 avril dernier, le président américain Joe Biden a signé une loi obligeant ByteDance à vendre son réseau social aux États-Unis. Sinon, TikTok se verra retiré des magasins d’applications du pays. Plusieurs créateurs de contenus ont déposé plainte en mai contre les États-Unis, accusant la loi adoptée fin avril par Washington d’aller à l’encontre du premier amendement sur la liberté d’expression.

Un dialogue de sourds

TikTok s’est une nouvelle fois justifié, cette fois dans les colonnes du site Engadget : « Nous travaillons avec la FTC depuis plus d’un an pour répondre à ses préoccupations », a déclaré le porte-parole de TikTok. « Nous sommes déçus que l’agence engage une procédure judiciaire au lieu de continuer à travailler avec nous pour trouver une solution raisonnable. Nous sommes fortement en désaccord avec les allégations de la FTC, dont beaucoup concernent des événements et des pratiques passés qui sont factuellement inexacts ou qui ont été résolus. Nous sommes fiers et restons profondément engagés dans le travail que nous avons accompli pour protéger les enfants et nous continuerons à mettre à jour et à améliorer notre produit. »

Conséquences pour les utilisateurs

Pour les utilisateurs de TikTok, surtout les plus jeunes, cette situation crée un environnement d’incertitude. Les parents peuvent se demander si les mesures de protection actuellement en place sont suffisantes pour garantir la sécurité en ligne de leurs enfants. Les créateurs de contenu, quant à eux, sont également affectés par cette situation. Une interdiction potentielle de TikTok aux États-Unis pourrait significativement impacter leur audience et leurs revenus.

La plainte de la FTC contre TikTok met en lumière l’importance de la protection des données des mineurs sur les réseaux sociaux. Cette affaire pourrait bien avoir des répercussions sur d’autres plateformes et inciter les régulateurs du monde entier à renforcer les législations en matière de confidentialité en ligne.

L’issue de cette bataille juridique sera observée de près non seulement par TikTok mais aussi par les autres géants des réseaux sociaux. Les entreprises devront redoubler d’efforts pour garantir la sécurité des données de leurs utilisateurs, surtout les plus jeunes, afin d’éviter de se retrouver dans une situation similaire à celle de TikTok.

En attendant, les utilisateurs de TikTok et leurs parents doivent rester vigilants et informés des pratiques de confidentialité de la plateforme. La protection des données personnelles, en particulier celles des enfants, est un enjeu majeur à l’ère du numérique et doit rester une priorité pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jusqu'au 27 Juillet -10% sur tout le site

X
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique
    Contact par WhatsApp
    Contactez-nous
    Salut,
    Comment pouvons nous t'aider ?